Énergie primaire et Énergie Finale, quelle différence ?

Posté le 24 février 2019



Lorsque vous choisissez votre système de chauffage, vous entendez probablement parler d’énergie primaire et d’énergie finale. Quelle est la différence ?

 

L’énergie primaire est celle que l’on trouve à l’état brut dans la nature avant toute transformation. L’énergie finale est celle que vous consommez, celle qui vous est facturée. En fonction de l’origine de l’énergie (nucléaire, gaz, bois, pétrole, …), il faut une certaine quantité d’énergie primaire pour fournir 1kWh d’énergie finale.

 

Les coefficients de transformation en énergie primaire

Des coefficients de transformation permettent donc de convertir l’énergie primaire en énergie finale. Par exemple, en France et pour l’électricité, on considère qu’il faut 2,58 kWh d’énergie primaire pour fournir 1 kWh d’énergie finale, ce qui en fait donc l’énergie la moins «productive». Ce coefficient non avantageux est principalement dû à une productivité médiocre des centrales nucléaires. Elles demandent et gaspillent beaucoup d’énergie pour ce qu’elles sont capables de fournir.

 

Et le Bois ?

Le coefficient de transformation de l’énergie fournie grâce au bois (bois bûches, granulés de bois, …) est de 1 en France. C’est à dire que l’on considère qu’il faut 1 kWh d’énergie primaire pour fournir 1kWh d’énergie finale grâce au bois. Ce qui en fait une énergie performante. Le gaz et le fioul ont également un coefficient de 1 mais sont plus polluants.

 

Quel intérêt pour vous ?

Ces coefficients sont utilisés dans le calcul des étiquettes du diagnostic de performance énergétique (DPE). Une habitation avec un chauffage au bois aura donc un meilleur DPE qu’une habitation avec un chauffage électrique.

Dans la construction, et dans le cadre de la réglementation thermique 2012 (RT 2012), ces coefficients sont utilisés pour favoriser les énergies performantes.